Le 22/05/2020

L'AS Guelmeur grandit à travers ses valeurs

140 licenciés en 2017, 200 sur cette dernière saison, l'AS Guelmeur, quartier de Saint-Marc, à Brest, apparaît être un des seuls clubs en Bretagne à intégrer deux équipes en championnats ligue senior. En traçant son propre chemin, sans court-circuiter la ligne des voisins, ce club de quartier de Brest se soude dans une unité irréprochable entre ses membres et dans un investissement appelant au dépassement de fonction de simple joueur. A l'image de l'ASEA Basket et de Hennebont, aussi similaire dans cet état d'esprit, l'AS Guelmeur rejaillit forcément d'une force peu commune. La solidarité interne y est très grande avec des résultats peu commun en Bretagne. Monté au niveau régional senior, au début des années 2010, toute cette union sacrée fait aujourd'hui des Brestois, une solide équipe de Prénationale, en plus d'une réserve masculine, évoluant aussi à niveau régional. Portée par la jeunesse d'une équipe à la moyenne d'âge de 21 ans, en Prénationale ( la plus jeune des 12 équipes bretonnes de cette poule), l'AS Guelmeur entrevoit l'avenir de manière radieuse conscient que cet esprit de groupe sera le tremplin de leur ambition nouvelle.

Légende: L'AS Guelmeur présente la particularité d'avoir deux équipes masculines à niveau région en senior. Crédit photo : Marlo Kerleroux

L'histoire est forcément belle et poignante, avec ce fil d'Ariane, coupé involontairement par les affres de la vie, et repris à l'âge adulte. Ces cadets de l'Etendard Brest, alors en championnat France, en minimes et cadets France, ont retrouvé leur entraîneur, Juan Saliou, quelques années plus tard, en senior à l'AS Guelmeur. " Ils sont venus me ressoliciter, l'année dernière. Je n'avais pas forcément envie de replonger avec le basket. Au départ, je leur ai dit non. J'avais joué au Guelmeur, deux ans quand j'étais petit. Sans m'engager plus que ça, j'ai accepté de leur donner un coup de main avec un fonctionnement en commun sur le coaching de l'équipe première, avec Kévin Abjean (entraîneur-joueur), Patrick Perez et Ronan Le Gall. Cette première année de reprise, après les années en championnat National en jeunes, m'a donné envie de continuer et d'aller au bout de notre histoire. Nous formons une famille. L'esprit de Guelmeur est dans ce mot. On agit les uns pour les autres. Ils ne sont pas à ce niveau par hasard. Ils avaient tendance à le croire, je veux leur montrer qu'ils ont un potentiel encore supérieur et à aller chercher", explique Juan Saliou, co-entraîneur de cette équipe.

Avec cette génération Etendard (Julian Cordon, Maxence Meneur, Thibaut Abjean, Kévin Abjean, Simon Jaffr, Guillaume Bihannic, ..), l'AS Guelmeur a fini à la sixième place son championnat de Prénationale masculine, remportant au passage, deux fois, le derby du pont face au PL Sanquer (101-73, 73-87). Les joueurs de Saint-Marc sont disposés à sortir de leur cadre, dès la saison prochaine. " On mettra plus de structuration, plus de cadre et d'investissement sur l'équipe première. Nous avons créé ce sentiment d'appartenance, avec un investissement au-delà du match. L'an prochain, je le perçois comme un tremplin", poursuit Juan Saliou.

Revenu au club, après ses années d'études dans le Nord de la France, Florian Rioual, arrière de cette formation, parle d'une dynamique globale. " Nous avons vécu les années jeunes avec l'Etendard de Brest. Guelmeur possède une vraie âme avec une envie commune de faire grandir ce club. On a passé la barre des 200 licenciés, des équipes dans tous les niveaux". Imbriqué par cet acte de dévotion, l'AS Guelmeur s'ancre dans son quartier de Saint-Marc dans cette authenticité, qui en fait un club unique, atypique et attachant, à la philosophie générale, de grandir par ce collectif sacré.

Mentions légales